Guilmin

Les 5 étapes de la fabrication de la peinture Guilmin

Du choix des composants, aux procédés en passant par la finalisation, découvrez les étapes de la fabrication d’une peinture Guilmin. Nous vous dévoilons un peu de notre savoir-faire.

Composants de la peinture

Quel est le processus de fabrication de la peinture Guilmin ? Quelles sont les grandes étapes par lesquelles passe le produit avant de finir en pot ? Nous vous dévoilons ici un peu de notre savoir-faire. Pas tout, bien entendu. La peinture, comme une potion magique, conserve sa part de secret.

Du choix des composants, aux procédés en passant par la finalisation, fabriquer une peinture nécessite la prise en compte de différents variables : les besoins du client, la technologie, la réglementation, le respect de l’environnement.

Etape 1 de la fabrication de peinture : les composants

Une peinture est fabriquée à partir de 3 composants :

  • des pigments : particules solides très fines. Elles apportent couleur, opacité, brillance ;
  • du liant : substance organique liquide ou semi-liquide. Elle lie les particules de pigment. La quantité de liant détermine l’adhérence, la souplesse, la stabilité de teinte, la résistance ;
  • des solvants ou diluants : ils diminuent la viscosité de la peinture et en permettent l’application.


Etape 2 de la fabrication de peinture : les ingrédients

Si une bonne recette comporte un assaisonnement, une bonne peinture comprend aussi des ingrédients complémentaires, des additifs :

  1. les siccatifs : ils accélèrent le séchage des peintures à base d’huile ;
  2. les anti peaux : ils empêchent le séchage et la formation de peaux dans la boîte.

 Pour les peintures à l’eau :

  • des épaississants pour régler la consistance ;
  • des  agents de conservation pour éviter la pourriture de la peinture.



Etape 3 de la fabrication de peinture : la réalisation

 Le fabricant met alors une formulation au point, une sorte de recette. La formulation dépend du domaine et de l’utilisation de la peinture. Différents critères sont pris en compte :

  • facilité d’application ;
  • temps de séchage ;
  • opacité ;
  • brillance,…

Etape 4 de la fabrication de peinture : les procédés

Une fois la recette élaborée, le fabricant détermine le procédé de fabrication le plus adéquat. Il s’agit alors d’incorporer à la perfection les pigments au liant.

Pour réaliser une peinture, un fabricant recourt à :

  • des mixers : des disques munis de dents tournent à grande vitesse dans une cuve contenant la totalité des pigments et une partie du liant (plus des agents mouillants et des épaississants pour la peinture à l’eau).
  • un broyeur à pelles : il s’agit d’un cylindre muni d’un axe avec des plateaux et rempli de perles de verres (oxyde de zirconium). Le passage par le broyeur à pelles complète, quand c’est nécessaire, le travail du mixer. La pâte de pigments, obtenue avec le mixer est pompée au travers du cylindre. Le mouvement des billes de verre casse les agglomérats de pigments.

 Pour la fabrication de produits à haute viscosité, le fabricant utilise parfois des malaxeurs.



Etape 5 de la fabrication de peinture : la finalisation

Le fabricant de peinture ajoute encore le reste du liant et les additifs. Le produit final est alors soumis aux contrôles de qualité. Sont alors analysées et au besoin ajustées : la viscosité, la densité, l’opacité, la force colorante, la teinte, le brillant.

Envie de découvrir le résultat de notre savoir-faire ?
Consultez notre catalogue ou faites un tour dans un de nos magasins

     

La peinture, c'est l'art des mélanges